Contrôle Technique 2018, ce qui change : Trois niveaux défaillances

La sécurité est une affaire de tous.

Défaillance Mineur : 139 points

 

Défauts ne nécessitent pas de contre-visite.

Il est quand même à rappeler que tous les défauts signaler au contrôle technique doivent être  réparés. 

Exp: Détérioration d’un silentbloc de liaison au châssis ou à l’essieu (5.3.3.a.1)

Défaillance Majeur : 340 points 

 

Défaut susceptible de compromettre la sécurité du véhicule, incidence négative sur l’environnement, mise en danger des autres usagers de la route : Un délai de 2 mois est laissé pour réaliser les réparations et se présenter pour 1 contre-visite

Exp: Défaut d’étanchéité amortisseur (5.3.2.b.2)

Défaillance critique: 127 points

 

Présentant un danger direct et immédiat pour la sécurité routière ou présentant une incidence grave sur l’environnement: La circulation du véhicule est interdite à partir de minuit le jour du contrôle. 1 contre-visite sous 2 mois est à réaliser 

Exp: Étrier : rupture d’au moins un des éléments de fixation(1.1.16.c.3)

 À noter

“La contre-visite d’un véhicule présentant des défaillances critiques et majeures pourra être levée en plusieurs fois.”

© Paris CT